02 juin 2008

Sex and the city

Bon pour celles et ceusses qui connaissent pas, je résume: série US dont les 4 héroïnes parlent incessament amour, sexe (et pas rock'n roll, non). Plus d'infos ici.
THE film est donc sorti mercredi, et pour toi public, j'ai bougé mon derrière pour aller le voir. Alors, j'avais vu les critiques professionnelles et amateur. Pour ma part, je me suis fendu la poire comme c'est pas permis pendant la première moitié. On retrouve les personnages brut de décoffrage telles qu'elles l'étaient à la télé, cinq ans après le clap de fin du feuilleton. Ceci dit, j'ai trouvé la deuxième partie moins dynamique, il se passait moins de choses et certains passages traînaient en longueur.

Bref. L'objectif c'est pas d'être critique de film.

L'héroïne, Carrie, a toujours cherché the BIG love. Si, si, c'est elle qui le dit.
Mais derrière tout ça, est-ce que ce n'est pas tout simplement une quête éternelle et somme tout simpliste : la quête du bonheur, qu'il soit dans l'Amour, la Gloire (que celui qui me dit la beauté saute par la fenêtre), la reconnaissance?
Du coup, je me demande : c'est quand quoi le bonheur? Est-ce qu'on y parvient ou l'être humain est ainsi fait qu'il demande toujours plus?

Exemple : on commence par vouloir un toit, un travail, un(e) partenaire. Quand on les a, on se dit qu'un T4 serait plus confortable, qu'une hausse de salaire serait méritée et que le partenaire pourrait se fixer. Après ça, on veut acheter son chez-soi, changer de caisse, s'habiller en Prada, se marier, faire des enfants, puis être le roi du monde ect.

Est-ce que cela reflète un simple besoin de se surpasser ou est-ce que ça signifie que l'Homme (z'avez vu la majuscule, messieurs, c'est donc pour parler de l'Humanité) ne peut pas se contenter de ce qu'il a, qu'il ne voit pas son bonheur quand il l'a enfin obtenu?

D'ailleurs c'est quoi le bonheur au juste?

Posté par huggy04 à 21:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Sex and the city

    La fenêtre bon sang !!

    Le bonheur, ce serait pas aussi que la fenêtre soit déjà ouverte quand tu sautes par ladite fenêtre parce que t'as dit "Beauté" avant de lire ce qu'il y avait dans la parenthèse ?
    C'est simple parfois le bonheur (et tu peux dire comme un coup de fil sans avoir peur, la fenêtre est déjà ouverte vu que je suis déjà passée à travers que tu l'avais pas ouverte avant de me dire de sauter. Oui je sais tout ceci est embrouillé et confus, mais faut dire que la philo, c'est trop dur pour mes pauvres petits neurones fatigués)

    Posté par Ferdie, 03 juin 2008 à 14:26 | | Répondre
  • Hein?

    Bon autant pour moi. Mais tu pourrais te jeter, exploser le vitrage et tomber dans la rue. Ca fait plus cinéma comme ça! Dans tous les cas, pour le reste j'ai un peu de mal. Je suis un peu hs...

    Posté par huggy04, 03 juin 2008 à 16:28 | | Répondre
  • si j'étais un tant soit peu pessimiste (ou bouddhiste)...

    ... je dirais que ce que l'on appelle "Bonheur" n'est ni plus ni moins que l'arrêt de la Souffrance.

    Un exemple ?
    Bon d'accord. J'aime manger. En fait, j'aime surtout l'arrêt de la souffrance de faim. Si mon bonheur passait par le fait de manger, alors plus je mangerais plus je serais heureux... or, ce n'est pas le cas.

    Il en est de même pour la taille de l'appart. Je suis SDF, avoir un studio serait le bonheur pour moi. En fait, il serait l'arrêt de la souffrance de ne pas avoir de toit. J'ai un studio et souhaite un T3... l'arrêt de la souffrance d'être à l'étroit... et ainsi de suite.

    Bon je m'arrête là, mais si tu réfléchis sous ce prisme, tu verras à quel point cette théorie est fondée.

    Alors qu'est ce que le Bonheur ? A l'occasion, nous pourrons en discuter en privé (cityzen@bigfoot.com).

    Bises.
    Cityzen

    Posté par Cityzen, 16 juin 2008 à 16:14 | | Répondre
  • si j'étais un tant soit peu pessimiste (ou bouddhiste)...

    ... je dirais que ce que l'on appelle "Bonheur" n'est ni plus ni moins que l'arrêt de la Souffrance.

    Un exemple ?
    Bon d'accord. J'aime manger. En fait, j'aime surtout l'arrêt de la souffrance de faim. Si mon bonheur passait par le fait de manger, alors plus je mangerais plus je serais heureux... or, ce n'est pas le cas.

    Il en est de même pour la taille de l'appart. Je suis SDF, avoir un studio serait le bonheur pour moi. En fait, il serait l'arrêt de la souffrance de ne pas avoir de toit. J'ai un studio et souhaite un T3... l'arrêt de la souffrance d'être à l'étroit... et ainsi de suite.

    Bon je m'arrête là, mais si tu réfléchis sous ce prisme, tu verras à quel point cette théorie est fondée.

    Alors qu'est ce que le Bonheur ? A l'occasion, nous pourrons en discuter en privé (cityzen@bigfoot.com).

    Bises.
    Cityzen

    Posté par Cityzen, 16 juin 2008 à 16:18 | | Répondre
Nouveau commentaire